Aller au contenu Recherche Plan du site Accessibilité Contact



Aller au contenu Recherche


Les relations judéo - arabo - musulmanes en question

Une formation inscrite dans le cadre de la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, en partenariat avec le projet Aladin autour des relations judéo-arabo –musulmanes, s’est déroulée dans l’académie le mardi 28 mars 2017.

Une soixantaine de professeurs de toutes disciplines (lettres, arts plastiques, éducation musicale, philosophie, documentation, histoire-géographie, lettres-histoire-géographie,…) ont pu conduire une réflexion et se former sur cette thématique.

Cette formation s’inscrit naturellement dans la réflexion autour du déploiement du parcours citoyen des élèves : elle a été conçue dans cet esprit par la référente académique laïcité de l’académie de Grenoble, en partenariat avec le Projet Aladin.

Accroître ses connaissances sur un sujet d’actualité, croiser des regards et des représentations différents dans une volonté commune de construction d’actions à destination des élèves ont constitué les objectifs de cette journée.

L’introduction d’Anne-Marie Recovlechi - Présidente du Projet Aladin, a donné les objectifs de l’association et des formations pour les professeurs. La présentation des ressources mises à la disposition de tous et accessibles sur le site http://www.projetaladin.org a également permis aux enseignants de trouver des documents sur lesquels s’appuyer.

Quatre temps ont ensuite rythmé la journée :

-  Valérie ASSAN - docteur en histoire Groupe Sociétés, Religions, Laïcités, CNRS-EPHE -, a d’abord proposé une contextualisation historique des relations judéo-arabo-musulmanes,

-  Vincent VILMAIN - docteur de l’EPHE et maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université du Maine -, a ensuite développé le rôle et la place des femmes dans le mouvement sioniste, puis Hager KARRAY, en sa qualité de présidente d’une association caritative tunisienne agissant dans un but d’éducation et d’éveil à la citoyenneté, a livré son témoignage de femme engagée dans le mouvement d’éveil démocratique de la Tunisie depuis la révolution de Jasmin,

-  Frédéric ABECASSIS - maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université de Lyon, Ecole normale supérieure de Lyon, laboratoire historique de Recherche Rhône-Alpes (LARHRA) -, a abordé les relations judéo-arabo-musulmanes par la mise en exergue des regards sur l’altérité via le décryptage des images et des représentations transmises au travers de la production cinématographique et des documentaires. Il a appuyé sa démonstration sur le site MEDMEM (http://www.medmem.eu) présentant les mémoires audiovisuelles de la Méditerranée ,

-  Enfin, un échange avec la salle autour des enjeux pédagogiques des thèmes abordés dans la journée a clôt la formation, avec le témoignage et le retour d’expériences de trois enseignants et formateurs : Éric Rousseau, professeur au lycée Ambroise Croizat de Moûtiers a rendu compte du projet mené cette année avec ses classes sur la question des conflits au programme de terminale, Frédéric Encel - Docteur en Géopolitique de l’Université Paris-VIII, habilité à diriger des recherches, maître de conférences à Sciences Po Paris, a introduit la prise en compte des représentations des peuples dans le conflit israélo-arabe et israélo-palestinien, en insistant notamment sur le besoin de précision du vocabulaire avec les élèves, et Aurélie Carles, professeure au collège Champollion de Grenoble, est quant à elle revenue sur les interrogations et la demande de sens des élèves, sur leurs questionnements relatifs à ces questions d’actualité, et sur la prééminence de l’attrait du complotisme. Elle a insisté sur la nécessité de laisser les élèves s’exprimer dans un débat engagé pour pouvoir leur répondre, et de les accompagner dans la confrontation des avis afin de mettre une distance entre réaction et pensée. Cet impératif de se former au recueil de la parole de l’élève et de mettre en place des instances de débats et d’échanges, notamment dans le cadre de l’enseignement moral et civique, a également été repris par Rosène Charpine - CMAI laïcité et valeurs de la République.

Les échanges nombreux entre la salle et les intervenants professeurs, formateurs et universitaires, témoignent de la diversité des situations et de la prise en compte nécessaire du contexte des établissements pour que les enseignants réussissent, avec la responsabilité qui est la leur, un enseignement et un accompagnement des jeunes dans la construction de leurs savoirs sur toutes les questions au cœur de l’actualité, mêmes les plus complexes.

Cette journée, riche de rencontres et de réflexions, a participé activement à la construction de l’éducation contre le racisme et l’antisémitisme dans les établissements scolaires.



TOUTES LES
ACTUALITÉS
2016-2017

imprimer article
imprimer


> Retour haut de page

Article modifié le 04-04-2017






> Toutes les académies
Directions des services départementaux de l'Education nationale :
> Ardèche   > Drôme   > Isère   > Savoie   > Haute-Savoie  
> CANOPÉ de Grenoble

Contact |  Plan du site |  Glossaire |  Accessibilité  |  Référentiel accessibilité - RGAA |  Mentions légales  |  Retour haut de page
Académie de Grenoble - 7 place Bir-Hakeim - CS 81065 - 38021 Grenoble Cedex 1 - Tél : 04.76.74.70.00          
flux_rss    Twitter ac-grenoble

Visiteurs connectés : 935